Prière pour la conservation de la Foi (St Clément-Marie Hofbauer)

Prière pour la conservation de la Foi

composée par saint Clément-Marie Hofbauer

lettrine-omon Rédempteur, serait-il enfin venu ce moment terrible où il ne restera que peu de chrétiens animés de l’esprit de foi ? ce moment où, provoqué par nos crimes, vous nous retirerez votre protection ? Les fautes et la vie coupable de vos fils ont-elles enfin poussé irrévocablement votre justice à se venger ? Auteur et consommateur de notre foi, nous vous en conjurons dans l’amertume de notre cœur contrit et humilié, ne permettez pas que la belle lumière de la foi s’éteigne en nous. Souvenez-vous de vos anciennes miséricordes; jetez un regard de compassion sur la vigne qui a été plantée par votre droite, qui a été arrosée de la sueur de vos apôtres, inondée du sang précieux de mille et mille martyrs, des larmes de tant de généreux pénitents, et fécondée par les prières de tant de confesseurs et de vierges innocentes. O divin Médiateur, regardez ces âmes ferventes qui, dans un élan continuel vers votre miséricorde, vous prient pour la conservation du plus précieux de tous les trésors, la vraie foi. Différez, ô Dieu très juste, le décret de notre réprobation, détournez votre regard de nos péchés, et fixez-le sur le sang adorable qui, versé sur la croix, nous a acquis le salut, et qui le demande journellement pour nous sur nos autels. Ah! conservez-nous dans la vraie foi catholique romaine. Que les maladies nous affligent, que les chagrins nous consument, que les malheurs nous accablent; mais conservez-nous votre sainte foi, parce que, riches de ce don précieux, nous supporterons volontiers toutes les douleurs et rien ne pourra troubler notre félicité. Au contraire, sans le souverain trésor de la foi, notre malheur serait indicible et immense.

O bon Jésus, auteur de notre foi, conservez-la pure à nos âmes; gardez-nous fermes dans la barque de Pierre, fidèles et obéissants à son successeur, votre vicaire sur la terre, afin que l’unité de la sainte Eglise soit maintenue, la sainteté encouragée, le Siège apostolique libre et protégé, et l’Eglise universelle dilatée pour l’avantage des âmes.

Jésus, auteur de notre foi, humiliez et convertissez les ennemis de votre Eglise, accordez à tous les rois et princes chrétiens et à tout le peuple fidèle la paix et la vraie unité, fortifiez-nous et maintenez-nous tous dans votre saint service, afin que, vivant pour vous, nous mourions aussi en vous. Jésus, auteur de notre foi, que je vive pour vous et que je meure pour vous !

Indulgence (Raccolta, p. 76): 300 jours, une fois le jour. Léon XIII, rescrit de la Sacrée Congrégation des Indulgences, du 11 avril 1888.

 

Le texte de cette prière figure dans l’ouvrage du R.P. F. Beringer, Les Indulgences, leur nature et leur usage, tome I (Ed. Lethielleux, Paris, 1905) pp. 326-327.